top of page

Georges Tilly

Nom de guerre Bezen Perrot : inconnu

Son appartenance au Bezen Perrot est  probable durant une courte période.

(avant de passer au Groupe Action)

Né en 1925 à Perros-Guirec

Fusillé à Rennes le 20 juin 1946

 

images.jpeg

21

ans

Georges Tilly travaille avant guerre dans une carrière de granit de la Clarté en Perros Guirec.

Sous l'occupation, on le retrouve employé à la Kriegsmarine.

Recherché par les Allemands pour une histoire de vols de pneus il se dissimule en rejoignant le maquis de Priziac dans le Morbihan.

Tout du moins, c'est sa version des faits. En réalité, il semble bien qu'il était déjà au service de l'occupant lorsqu'il fut accueilli par ce maquis.

Affecté à la surveillance d'un carrefour, il se fait prendre les armes à la main par les allemands.

Sur ses indications, le maquis est neutralisé le 8 juin 1944.

 

Georges Tilly participe ensuite à diverses opérations dans la région aux côtés du Bezen Perrot.

"C'est vers le 14 juin 1944 que j'ai adhéré au SD de Rennes. Les bureaux auxquels j'étais rattachés étaient installés à Guémené sur Scorff. Le 2 juillet j'ai été envoyé à Uzel jusqu'au 8 juillet".

 

De retour à Rennes, il devient garde au QG de Lainé.

Finalement, il ne sera pas accepté au Bezen à cause de son vol de pneus.

 

Il entrera au Groupe d'Action pour la justice sociale >.

 

Georges Tilly devient ensuite l’un des membres les plus cruels du Groupe Action. 

L'assassinat du cafetier Moisan en est un exemple :

Le 24 juillet 1944, avec Daniel Travers, il arrête le patron d'un café du boulevard Chezy à Rennes suspecté de relations avec la Résistance.

Emmené rue d'échange (quartier général du Groupe Action), l'homme est torturé dans la cave.

L'interrogatoire ne donnant rien, Tilly et deux autres hommes vont chercher la femme du cafetier et la violent à tour de rôle devant lui.

Reconduite à son domicile, ils lui volent 30 000 f.

De retour rue d'Echange ils retrouvent le prisonnier trop esquinté pour l'interroger de nouveau et lui tire une balle dans la tête puis ensuite vont jeter le corps dans le canal d'Ile de Rance.
L'un des participants qui a participé à la scène du viol, Querinel membre du GMR 
> (Groupe Mobile de Réserve) et qui devient trop compromettant est emmené dans la forêt de Saint-Aubin-du-Cormier par ses deux acolytes où il est égorgé.

Arrêté, il est interné au camp de Langueux où il est identifié comme criminel en septembre 1945.

Il est condamné à mort par la Cour de Justice de Rennes en 1945, et fusillé au stand de tir de Coëtlogon à Rennes le 20 juin 1946.

 


Source :

Moisan
Georges Tilly bezen perrot
bottom of page